little banner

Calendrier de l'Avent 2021 - jour 1

Rédigé par Lou Morens 2 commentaires
Calendrier de l'Avent 2021 - jour 1 Extrait "Le Noël de Jack"
calendar-01.jpg

Dès que je fus certain que le danger était écarté, je m’avançai et pénétrai avec précaution à l’intérieur de la cabine. Je glissai doucement vers le sol devant le poste de pilotage. Mes yeux mirent quelques instants à s’habituer à la pénombre. Je contournai la console où deux sièges attendaient leurs pilotes. Je n’avais jamais rien vu de tel, je m’imaginais un instant me tenant derrière les commandes et naviguant vers les étoiles. Un râle me sortit de ma rêverie et je me précipitai vers l’endroit d’où il semblait provenir.

Je découvris un humanoïde à la peau grise. Un morceau de métal avait traversé ses vêtements et la combinaison pour se loger dans son flan. Le professeur m’avait appris le langage commun et m’avait assuré que tous les voyageurs stellaires le connaissaient.

— Monsieur, vous m’entendez ? Ne bougez pas, vous êtes blessé. Nous allons vous soigner.

L’homme ouvrit difficilement les yeux et me dévisagea.

— Où suis-je ? murmura-t-il.

— Vous avez échoué sur la Terre. Restez calme, on va vous sortir de là.

— Mon passager, il faut l’aider. Il repose dans le caisson médical.

Je le dévisageai à mon tour, il sembla comprendre que je n’avais jamais vu de vaisseau avant et m’indiqua la porte qui menait à l’arrière de la corvette. Je me levai et appelai à l’aide par la vitre brisée avant de revenir vers l'écoutille. J’en scrutai les contours et découvris ce qui ressemblait à une commande d’ouverture. Je l’activai sans succès.

— Elle a dû se coincer avec le choc. Il faut la détruire.

J’approuvai et regardai autour de moi si quelque chose pouvait m’aider lorsque l’homme me parla, mais je ne connaissais pas les mots qu’il employait et pour cause ces technologies n’existaient pas sur la Terre. Il me montra sa ceinture et la déboucla. Je parvins à récupérer le ceinturon sans bouger son corps et il me donna un objet qui ressemblait à un pistolet.

— Comment fonctionne-t-il ?

— Chargement ici, tir là.

Je le remerciai et retournai devant le module de commande de la porte. Je suivis ses recommandations et tirai. Des étincelles jaillirent et la porte bougea quelque peu. Je parvins à l’ouvrir plus et à me faufiler dans le reste du vaisseau. Il faisait très sombre et je peinais à habituer mes yeux.

— J’aurais besoin de lumière par ici.

Le professeur me rejoignit après avoir donné ses ordres et avoir échangé quelques mots avec le blessé.

— Je vois que vous avez appris à utiliser un pistolet à laser pulsé. Vous n’avez pas l’air trop choqué par ce que vous découvrez.

— Je n’aurais jamais espéré voir un vaisseau, c’est tellement incroyable. Il y a un deuxième blessé, il doit se trouver dans un caisson médical.

— J’espère que le caisson n’est pas endommagé.

— Qu’est-ce ?

— Un système de survie pour les blessés. Ils sont plongés dans un sommeil profond et reliés à une machine qui surveille leurs systèmes vitaux et les assiste le cas échéant, jusqu’à ce qu’ils soient pris en charge à l’hôpital stellaire, le plus souvent.

Je buvais littéralement les paroles du professeur qui me souriait avec bienveillance.

— Le caisson devrait se trouver par ici.

Je le suivais en prenant garde où je posais les pieds, des morceaux de métal et divers objets s’étaient détachés de la carcasse et gisaient au sol. Des étincelles nous obligeaient à rester prudents. Nous découvrîmes enfin le caisson, lui aussi était renversé et entrouvert. Nous nous précipitâmes et Angus manœuvra vainement les commandes situées sur le bord de l’appareil. Après bien des efforts, nous réussîmes à l’ouvrir entièrement. Il me sembla que l’homme qui y était allongé était un alfe. Le professeur vérifia son pouls et sourit lorsqu’il fut rassuré. Il vérifia les branchements du caisson. Il m’indiqua comment détourner le faisceau d’alimentation de la console pour l’alimenter de nouveau. Je m’exécutai le plus rapidement possible. Dès que j’eus terminé les branchements, le professeur tenta de le remettre en fonctionnement. Après plusieurs essais, il y parvint enfin. Il utilisa de nouveau le petit terminal.

— Il va bien. Ses blessures sont guéries, c’est déjà bien. Pourrez-vous le porter ?

— Certainement, mais je ne vois pas comment le faire passer par la vitre.

— Nous devrions pouvoir ouvrir la soute de l’intérieur. Le cas échéant, vous utiliserez votre nouveau jouet pour court-circuiter la commande d’ouverture. Nous devrons nous tenir, la porte de la soute soulèvera le vaisseau.

2 commentaires

#1  - Céline a dit :

Trop chouette!!
Merci pour cette 1ere fenêtre de calendrier de l'avent! 👍🏽 Très agréable à lire, du suspense... L'alfe sera-t-il extrait sain et sauf?

Répondre
#2  - Lou Morens a dit :

Merci beaucoup :-)
J'espère que tu pourras bientôt le découvrir dans l'animation qui est en cours de réalisation ;-)
Merci pour ton soutien.

Répondre

Écrire un commentaire

Capcha

Enter image code

Notice: Undefined index: enable_rss_comment in /homepages/6/d679917093/htdocs/pluxml-prod/core/lib/class.plx.show.php on line 1351