little banner

Calendrier de l'Avent 2021 - jour 14

Rédigé par Lou Morens Aucun commentaire
Calendrier de l'Avent 2021 - jour 14 Extrait Tome 2 - Trahisons
calendar-14.jpg

Jack et ses compagnons se retrouvèrent autour d’un feu de camp où ils prirent un léger repas. Les Veruruiscs ne pouvaient pas rester trop longtemps près du feu et ils retournèrent dans le lac pour la nuit. Jörundur avait tenu à ce que les Veilleurs se reposent et avait mis en place les tours de garde. Jack profita du calme de la soirée pour aborder un sujet plus personnel avec son fils. Il ne savait pas trop comment s’y prendre et Bicelmos le devança.
— Papa, je suis désolé de n’avoir rien dit pour Célestine, mais je ne voulais pas inquiéter davantage maman.
— Tu n’as pas à te justifier, ce sont des choses naturelles.
— Je le sais, mais maman…
— Maman ne veut pas vous voir grandir, je ne le veux pas vraiment non plus, mais ta sœur et toi êtes tous les deux adultes. Le temps passe trop vite lorsqu’on est parent, je me souviens du jour où tu es né, de la joie que j’ai ressentie. J’espère que tu connaîtras une telle joie, mais ne sois pas trop pressé, tu as tout le temps.
— On n’est pas pressé. On a été aussi surpris l’un que l’autre, Célestine m’a toujours soutenu après ta disparition. C’est arrivé un jour, par hasard. Son baiser était si doux… Les choses ont évolué doucement, elle ne savait pas comment le dire à ses parents. Comment leur expliquer que nous n’étions plus de simples amis ?
— Et Thibaut vous a chaperonnés, ajouta Alex, un petit sourire aux lèvres.
— Il nous a vus nous embrasser un jour. Il a d’abord été surpris et nous a quelque peu taquinés. Il avait compris que sa sœur avait rencontré quelqu’un, mais il n’avait jamais pensé à moi. Il nous a souvent servi d’alibi. Il a par contre été particulièrement désagréable lorsqu’il a compris que nous avions…
— Il a toujours été protecteur avec ses sœurs, comme toi avec Bronwen, répondit Alex.
— Je sais, il est venu me présenter des excuses quelques jours plus tard. Il m’a raconté ce qui est arrivé à Inès. Il a toujours eu peur que quelqu’un fasse la même chose à ses sœurs. Anselm…
— Il ne fait que te taquiner, il est rassuré de savoir que c’est toi, le petit ami que lui cache sa fille depuis si longtemps. Il était contrarié qu’elle refuse de lui parler. Il joue un peu avec toi, c’est sa manière de te faire comprendre que vous auriez dû lui en parler depuis un moment déjà, répondit son père.
— Je m’en rends compte seulement aujourd’hui. Papa, maintenant que tu es revenu, tu crois qu’on va pouvoir envisager avec Célestine de trouver un petit logement ? Vous allez avoir besoin d’une chambre pour le bébé, il pourra prendre la mienne.
Jack fut quelque peu décontenancé par la requête de son fils. Alex sourit, il se souvenait de sa propre réaction lorsqu’il avait découvert la relation que sa fille entretenait avec Haraldur. Le petit rire taquin de Solène et celui de Jack. C’était à son tour de taquiner son vieil ami.
— On a encore quelques mois devant nous. Laisse-nous un peu de temps, pense à maman, elle est encore fragilisée.
— On va continuer ta formation, ça va prendre du temps et après tu seras souvent parti, es-tu certain que cela conviendra à Célestine ? demanda Alex qui avait repris son sérieux.
— On en a souvent discuté, elle sait depuis longtemps que je veux devenir Veilleur itinérant. Cela fait un moment déjà que nous parlons de nous installer. Je sais qu’on est un peu jeune, mais elle a déjà un métier et je vais en avoir un aussi.
— La seule chose importante pour prendre ce genre de décision est de savoir si vous vous aimez, le reste n’est qu’accessoire, répliqua son père. Peut-être vivrez-vous toute votre vie ensemble, peut-être ne ferez-vous qu’un bout de chemin côte à côte, mais ce bout de chemin vaut la peine d’être vécu !
Le regard du jeune homme changea, seul Alex sembla le remarquer.
— Qu’est-ce qui te tourmente ?
— Ce que papa vient de dire. Je pense à Dylubnys et à Catherine et je me rends compte combien j’ai peur de perdre Célestine.
— Le bonheur vaut la peine de prendre ce risque, jeune homme, répondit Alex. Personne ne sait de quoi l’avenir sera fait, pas même Brangwen, le futur est changeant même quand on en connaît une partie.
— Il y aura toujours un risque que quelqu’un s’en prenne à Célestine à cause de ton métier, à cause de tes choix ou des siens et la réciproque est vraie aussi. Plusieurs fois, maman a failli perdre la vie à cause de mes choix, à cause de ce que j’étais, mais comme elle me le répète à chaque fois, elle savait très bien ce qu’elle risquait en se liant à moi, tout comme elle savait ce qu’elle risquait en rejoignant Alex et en l’aidant dans ses recherches pour retrouver Sam. Célestine est maîtresse de ses choix, tu l’as dit, elle connaît la voie que tu veux suivre depuis longtemps déjà. Elle connaît aussi nos histoires respectives, elle sait parfaitement ce qu’elle risque et ce qu’elle devra accepter si elle veut vivre avec un Veilleur itinérant.
Bicelmos resta quelques instants silencieux, il analysait les paroles de son père. Jamais il ne lui avait parlé ainsi, d’égal à égal et non plus d’un père à son enfant. Il le dévisagea ainsi qu’Alex, avant de revenir sur son père.
— Merci, papa. C’est pour cela que tu ne voulais pas que maman puisse nous entendre ?
— Maman a fait des choix qui ont été difficiles, elle referait les mêmes si elle pouvait revenir en arrière, mais elle a toujours espéré que ses enfants aient une vie calme, sans risque. Te voir devenir adulte lui a fait prendre conscience que tu étais en âge de faire tes propres choix et qu’elle ne pourrait plus désormais te protéger ni toi ni ta sœur.

Écrire un commentaire

Capcha

Enter image code

Notice: Undefined index: enable_rss_comment in /homepages/6/d679917093/htdocs/pluxml-prod/core/lib/class.plx.show.php on line 1351